Notre histoire

Notre histoire

Les histoires de toutes les entreprises qui réussissent commencent toujours par la nécessité de résoudre un défaut ou un problème. C'est également ainsi que Prometec a vu le jour.

Les centrales électriques, qui utilisent la biomasse comme combustible, avaient un problème de surveillance de la qualité. Des dizaines, voire des centaines de camions apportaient quotidiennement du carburant, mais il n'y avait pas de moyens efficaces pour en déterminer la qualité. Nous avons compris qu'une surveillance insuffisante de la qualité peut entraîner une marge d'erreur de plusieurs pourcents dans le prix du carburant. De plus, la mauvaise qualité du combustible cause des problèmes dans le processus de combustion global d'une usine.

Nous avons commencé par échantillonner le combustible manuellement et par effectuer une surveillance de la qualité en tant que tierce partie indépendante. Notre première mission nous est venue de Kainuun Voima en 2012. Le même modèle a ensuite été mis en œuvre dans les usines de Kuopion Energia et d'autres entreprises. Nous avons beaucoup appris sur la biomasse et les problèmes de détermination de sa qualité, et nous avons remarqué qu'un échantillonnage précis était la partie la plus importante de toute la chaîne de surveillance de la qualité. Les centrales électriques et les fournisseurs de carburant ont pu en tirer un grand profit, car nous avons pu définir la teneur en humidité du carburant avec précision et rapidité.

En 2014, nous avons reçu une proposition intéressante de notre client, Kuopion Energia. Il nous a demandé si nous étions intéressés par le développement d'un tout nouveau dispositif d'échantillonnage qui prélèverait des échantillons de charges à la réception, avant de les décharger. Le dispositif devait minimiser le recours au travail humain, et toute la charge de carburant entrante devait y passer. C'était une idée intéressante.

Après quelques mois de planification intensive, notre proposition était prête. Avec des dessins enroulés dans un tube en carton, nous sommes allés présenter le plan du prototype à Kuopion Energia. Ils ont été convaincus et nous avons décidé de construire le premier prototype en coopération.

Le Q-Robot était né. Ce nouveau type d'échantillonneur était entièrement automatisé et équipé de machines modernes qui combinaient des solutions mécaniques déjà bien éprouvées et les dernières technologies. Nous avons immédiatement commencé à tester le prototype, et l'installation du premier Q-Robot a commencé à l'usine de Haapaniemi de Kuopion Energia durant l'été 2016. Peu après l'introduction du Q-Robot de Kuopion Energia, des dizaines de personnes intéressées ont visité le site.

Cinq Q-Robots sont actuellement utilisés à des fins commerciales, et un sixième a déjà été vendu à la nouvelle usine de bioénergie de Oulun Energia. Cependant, le cinquième robot est différent des autres. Ce robot a été non seulement le premier installé à l'étranger, mais aussi le premier à prélever des échantillons dans des wagons de train. Cet échantillonneur a été installé dans l'une des plus grandes centrales électriques de Stockholm.

Au fil du temps, nous avons souvent été contactés par des opérateurs travaillant dans différentes industries. Ils sont tous confrontés à des problèmes d'échantillonnage. Quand installerons-nous le premier Q-Robot dans une mine ou une usine de pâte à papier ? Ce n'est qu'une question de temps.

Do follow

Subscribe to our newsletter